blog neoafrica

Billet d’humeur d’un entrepreneur Africain

La catastrophe économique en Afrique est aggravée par la faiblesse de ses échanges sous régionaux qui ne représentent que 5 à 15 % des débouchés des pays. La majorité des échanges se fait avec l’occident, et quand celui-ci s’enrhume on meurt. Ajouté à cela la faiblesse de nos marchés intérieurs et on se retrouve dans la situation catastrophique dans laquelle on est. 80 % de notre économie fonctionne sur l’informel et tant mieux pour le moment, n’en déplaise aux chantre du FMI et autres puissances financières court termistes, mais avec le confinement des villes et des pays cela lui enlève tout son pouvoir de résilience qui avait permis aux populations Africaines de traverser les précédentes crises . Il faut qu’après cette crise les survivants Économiques changent de modèle sinon les mêmes causes produiront les mêmes effets. Les marchandises ne circulent plus, les grands logisticiens ne nous aident pas et n’aident pas nos acteurs économiques dont les productions ne peuvent plus circuler, mais on se bat quand même, habitués que nous sommes à vivre dans la difficulté.

Pour le moment NEOAFRICA est parvenu à conserver tout son personnel, notre Marketplace Social, Neoafrica continue à faire des ventes, les délais sont plus longs et nous remercions la patience de nos clients. Nous espérerons seulement que notre entreprise sociale qui est basée sur un autre modèle, soit reconnue dans le monde entier avec d’autres comme faisant partie des entreprises vertueuses et rentables pour le monde de demain et qu’un millionnaire Américain à défaut d’un Africain investisse dans notre structure pour prouver ça. A bientôt dans un monde qu’on espère meilleurs.

Abonnez-vous à la newsletter

Abonnez-vous et profitez des offres exceptionelles

I agree to have my personal information transfered to [neoafrica] ( more information )

I will never give away, trade or sell your email address. You can unsubscribe at any time.

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *